Je pars en voyage au Regional Meeting je rapporte…

Voilà déjà plus d’une semaine depuis que l’aventure au Regional Meeting s’est terminée et je rapporte beaucoup de choses avec moi.

Au niveau des connaissances, j’ai énormément appris sur les violences obstétriques. J’ai eu deux sessions sur ce sujet, que je ne connaissais aucunement auparavant, et j’ai toujours envie d’en apprendre plus sur le sujet. J’ai pu apprendre que les femmes sont souvent mal informées quant aux risques suivant la césarienne, qu’elles n’ont pas toujours la possibilité de faire des choix libres et éclairés quant aux procédures d’accouchement, que les professionnels de la santé peuvent leur manquer de respect, et plus. Ce sujet est particulièrement venu me chercher, puisque j’étais surprise de ne jamais en avoir entendu parlé, malgré mon intérêt marqué pour les droits reproductifs. Je me suis tout de suite sentie interpellée afin de me renseigner sur le sujet et de sensibiliser mes collègues.

J’ai donc assisté à mon premier cours d’obstétrique cette semaine. La professeure a brièvement parlé de la possibilité de garder le placenta afin de le planter et de faire pousser un arbre de la vie. À ce moment, la classe a réagit avec beaucoup de dégoût. Cela m’a rappelé mes sessions sur les violences obstétriques. Je suis donc allée voir la professeure durant la pause. Nous avons pu échanger sur ce sujet et elle m’a rassurée que ce serait discuté lors des prochains cours. Grâce à mes sessions SCORA, j’ai pu aborder mon premier cours d’obstétrique avec un esprit critique et entamer des discussions avec mes professeurs.

Je rapporte aussi un groupe de support, soit mes camarades des sessions SCORA. Nous avons une conversation WhatsApp où nous partageons plusieurs messages positifs et où on s’encourage dans nos luttes personnelles. Dans une conversation, nous avons tous partagés comme quoi l’éducation sexuelle est un aspect absent dans nos pays. J’ai donc suggéré de faire un vidéo où nous pourrions parler de la réalité de nos différents pays d’Amérique afin de promouvoir la nécessité des cours d’éducation sexuelle. Quelle ne fût pas ma surprise de constater tout le support de mes camarades qui étaient tous motivés par ce projet. Je sais donc maintenant que j’ai un groupe d’amis qui me supporteront dans mes projets SCORA et avec qui partager ma passion pour la justice.

Je rapporte aussi de chaleureux souvenirs avec les femmes incroyables qui ont pris part à cette délégation d’IFMSA-Québec. J’ai eu la chance d’apprendre à connaître ces femmes inspirantes et passionnées. Nous avons partagé de beaux moments ensemble. J’espère continuer de travailler avec elles dans le future et toujours les compter comme mes amies.IMG_5343