Se retrouver (pré-GA jours 1 et 2)

Se retrouver (pré-GA jours 1 et 2)

Et voilà, l’aventure est commencée!

Je suis arrivée à Tunis mardi; heureuse d’être à bon port et bien entourée. Le pays est magnifique. Il y a quelque chose de léger qui flotte dans l’air… ce drôle de sentiment de liberté d’être un peu en voyage.

Et puis, et puis, ce fut les Retrouvailles avec un grand «R»:  les amitiés internationales, les cris de joie de se revoir, de reconnaître tous ces visages connus… ces noms oubliés parfois, mais jamais pour longtemps… bref, ce sentiment inexplicable.

Le pré-GA  a commencé. Je participe à un atelier de trois jours sur l’accès aux médicaments essentiels et technologies donné par l’UAEM (Universities Allied for Essential Medicines). Ayant été un peu déçue de mon pré-GA lors de la dernière assemblée générale au Chili en août 2013, je suis partie avec que très peu d’attentes. Et je suis agréablement surprise! Les sessions sont d’une qualité remarquable et le contenu est riche, complet et tellement intéressant.

La première journée, hier,  fut entièrement consacrée à des présentations du type magistral sur les «Neglected Diseases» comprenant les «Neglected Tropical Diseases», sur le système de brevets, les médicaments génériques, la gouvernance en santé mondiale, les innovations et la recherche pharmaceutique, le lobby et j’en passe. Et j’ai appris, j’ai tellement appris! Moi qui a une sévère difficulté à écouter en classe, je me suis retrouvée à absorber ce flot d’informations sans perdre le fil et sans décrocher. Le sujets que je connaissais peu m’ont totalement inspirée. Je me suis sentie passionnée à nouveau: ce bonheur d’apprendre et de comprendre. Il est vrai que le tout était assez aride et complexe et que parfois, je ne saisissais pas toutes les nuances subtiles de cette machine monstre qu’est l’industrie pharmaceutique, mais peu importe, j’apprends.

Aujourd’hui, nous avons eu plus de sessions interactives: les autres participants ont un très haut niveau de connaissances sur le sujet et le tout rend les discussions particulièrement intéressantes. Nous avons la chance d’avoir un external du l’Université de Californie qui est un des plus influents acteurs pour l’UAEM. Son discours est toujours brillant et il  possède en plus une facilité assez surprenante à vulgariser le sujet. Les autres facilitateurs sont tout aussi inspirants. Je suis toujours aussi impressionnée par la qualité de sessions. Nous avons couvert plusieurs thèmes aujourd’hui encore: la création de l’UAEM, l’advocacy en milieu de recherche pharmaceutique universitaire, les alternatives au système actuel… bref, encore des apprentissage, mais surtout outils afin de continuer de développer des compétences en santé mondiale et en action locale.

Retrouver cet esprit de rencontres internationales, tous ces délégués, ce bonheur d’apprendre et de comprendre, cette passion qui nous allume,  cette soif de connaissances nouvelles… se retrouver enfin.

 

Laisser un commentaire