Retour sur les objectifs

Retour sur les objectifs

J’ai toujours été lunatique, mais depuis que je suis revenu du RM, c’est rendu grave. Je suis rarement présent. On me laisse seul, et aussitôt je m’envole ailleurs. Si je ne suis pas en train de revivre mes moments au Guatemala et au El Salvador, je suis probablement perdu quelque part dans mes futurs projets de voyage. Je me réfugie dans la musique nostalgique et planante d’Avec Pas d’Casque et de George Moustaki et je m’évade.

La plus grande surprise reliée au RM concerne probablement mon retour : JAMAIS je n’avais imaginé un retour à Montréal aussi difficile. J’avais beaucoup voyagé avant et j’avais vécu plusieurs fois le choc du retour. Un p’tit deux semaines en voyage : pff…Y’avait rien là ! J’avais complétement sous-estimé l’impact que ce voyage aurait sur moi. On rit de moi quand j’utilise ces mots, mais je dois avouer que ce voyage fut émotionnellement plus intense que ce à quoi je m’attendais.

Je pourrais continuer à parler de mes émotions longtemps, mais étant donné que ce blog ne se veut pas un skyrock d’une pré-adolescente, je vais arrêter.

Donc, outre les rencontres et les liens forts que j’ai pu créer avec des gens d’un peu partout en Amérique et le plaisir fou que j’ai eu, cette rencontre fut très pertinente au niveau de ma formation personnelle, sociale et intellectuelle.

Voici, un retour sur mes objectifs pré-départ :

1). En Apprendre sur les différents systèmes de santé en Amérique dans le but de bâtir une critique personnel de notre propre système. Cet objectif fut sans  aucun doute atteint ! Nous avons passé plusieurs heures à comparer nos différents systèmes de santé lors du pré-RM et la Health System Fair pendant le RM a ajouté à mes réflexions. Ma quatrième entrée sur le blog est basé sur quelques réflexions que j’ai eu suite au Pré-RM.

2). Plus précisément, je m’intéresserai à comment les services de santé dans d’autres pays viennent en aide (ou ne viennent pas!) à leurs différentes population vulnérables. Ces questions guideront mes réflexions :

Comment rendons-nous les services accessibles à tous (et ce considérant qu’offrir un service gratuit pour tous ne garantit pas l’accès à tous)?

Comment sensibilise-t-on la population face à leurs différentes réalités?

Quels parallèles puis-je faire avec les nôtres?

Quelles activités les différents comités SCORP font-ils pour sensibiliser, éduquer et/ou mobiliser leurs étudiants face à ces différentes populations?

Je dois avouer ne pas avoir parlé énormément des populations vulnérables. Je dois tout de même souligner que nous avons dressé une comparaison inspirante entre les différents peuples autochtones en Amérique lors du pré-RM et pendant quelques sessions SCORP et les ressemblances entre les différents enjeux concernant la santé des premières nations sont éloquentes. Le concept de populations vulnérables et marginalisées semble peut-être plus propre aux pays riches et industrialisés. Il y a clairement des itinérants, des sans-papiers, des prostitués et des prisonniers qui souffrent de grave problèmes de santé, mais il semble y avoir des enjeux plus importants, comme offrir un accès universel aux soins de santé, et ce en dépit de la situation financière ou géographique. Il semble moins évident de dresser un portrait clair des différentes populations marginalisées et de leurs besoins dans le contexte latino-américain. Mes réflexions à ce sujet restent floues et clairement incomplètes.

3). N’étant pas un leader ayant d’incroyables qualités de mobilisateur, j’aimerais m’inspirer des différents étudiants que je rencontrerai dans le but d’améliorer mon leadership pour ensuite l’utiliser pour organiser différentes activités avec le SCORP.

J’ai fait quelques acquis lors du pré-RM et du RM en ce qui concerne l’organisation d’évènements et d’activités et je me suis clairement retrouvé en position où j’avais l’opportunité d’exercer un certain leadership. Suis-je un meilleur mobilisateur maintenant ? J’en doute. J’ai plutôt réfléchi sur ma place à l’intérieur d’un groupe et quel type de leader j’étais. Ces réflexions m’aideront certainement à exercer mon leadership plus adroitement à l’avenir.

4). J’aimerais répondre à ces questions : Comment les différents comités SCORP renforcent-ils les liens entre Droit Humains, Paix et Santé? Comment expliquent-ils efficacement ces liens aux autres étudiants en médecine?

Ce thème n’a pas été abordé lors du RM.

5) J’aimerais me rapprocher de la réponse à cette question que je me pose depuis longtemps :
Comment peut-on mettre en contact les étudiants en médecine avec les différentes populations négligées au Québec dans un rapport égaux et respectueux? Quelle est l’approche la plus saine que nous pouvons prendre?

J’ai abordé ce thème avec des Colombiens lors d’une discussion concernant les soins de santé aux populations autochtones et j’ai poussé un peu plus loin mes réflexions.

6). Présenter efficacement (avec Camille!) INcommunity.

Je suis sans aucun doute insatisfait de ma présentation ! Notre présentation était linéaire et sans émotion. Elle était claire, mais ne vendait pas réellement le projet. J’aurais dû expliquer avec plus de passion la pertinence d’un tel projet au Québec. Pour rejoindre les gens de PAMSA, j’ai l’impression qu’il est plus important d’avoir l’air passionné et émotif face à son projet, que de vouloir être trop claire et précis. En cinq minutes, nous avons dit beaucoup d’informations sur la structure et cela a rendu la présentation un peu ennuyante. Il aurait fallu être meilleur pour allumer les gens face à notre projet et les gens intéressés auraient pu simplement venir nous voir pour plus de détails.

7). Finalement et concrètement, avec les nouvelles connaissances et idées qu’on partagera avec moi, j’aimerais initier à la session d’hiver une ou plusieurs activités avec le SCORP de McGill touchant une population négligée à Montréal.

Le SCORP est déjà plus actif qu’à la dernière session. Est-ce à cause de moi directement et de ma plus grande motivation ? Peut-être un peu, mais il y a plein de gens allumés et motivés à l’intérieur de notre comité et ça fonctionne en équipe tout ça ! Il est encore trop tôt pour parler  réellement de cet objectif.

Laisser un commentaire