Retour sur les objectifs AM 2012

Retour sur les objectifs AM 2012

L’AM2012 d’IFMSA a été un événement dont les futures générations vont certainement se rappeler. L’ampleur des problèmes financiers encourus par le comité organisateur était sans précédent et ne pourrait pas se reproduire puisqu’un autre tel événement marquerait très probablement la fin de la fédération. Ces problèmes bien qu’hors des champs de compétences et d’influence des participants de l’assemblée générale ont néanmoins monopolisé beaucoup de temps de tous et en particulier des présidents des organisations nationales membres. En raison de toutes ces perturbations, l’accomplissement de mes objectifs a fortement été compromis, et très peu ont été adéquatement remplis.

Tout d’abord, bien que j’aie été présent pour accompagner la délégation et pour aider Claudel dans ses tâches, les événements ont demandé que je sois ailleurs à plusieurs occasions et la nature imprévisible de ce qui se passait a diminué ma capacité à préparer la future présidente d’IFMSA-Québec aux événements.

Ensuite, en ce qui concerne la réforme du SupCo, malheureusement en raison d’une erreur du comité exécutif d’IFMSA qui n’a pas contacté un avocat pour un avis juridique sur les changements de constitution proposés, ceux-ci n’ont pas pu être présentés, et encore une fois, tout le travail a été repoussé à la prochaine rencontre. Il est malheureux qu’il prenne autant de temps pour changer quelque chose de si fondamental à la fédération; en effet, il n’y aura pas de SupCo à partir d’octobre prochain parce qu’il n’y a pas eu d’application pour faire partie de ce groupe, donc non seulement les règlements qui régissent le groupe sont inadéquats, mais maintenant le groupe lui-même l’est aussi. D’un autre côté, le travail du TF on External Representation s’est bien conclu, le rapport du groupe a été adopté et une grande partie des recommandations ont été implémentées dans les règlements d’IFMSA.

Finalement, ma participation dans le Think Tank pre-GA a très probablement été le point culminant de la rencontre; en effet, travailler avec certaines des personnes les plus expérimentées d’IFMSA et discuter de sujets qui bien qu’ils aient été abordés dans le passé n’ont jamais abouti nulle part été très motivant. Nous avons décortiqué chaque partie d’IFMSA et regardé d’un point de vu critique chaque petit aspect de l’organisation; cet exercice d’autocritique m’a appris beaucoup. J’espère sincèrement que le travail du groupe sera poursuivi par les différentes Task Forces que la plénière a décidé de créer suite aux recommandations de l’équipe. Néanmoins, en ces temps difficiles pour IFMSA je ne peux m’empêcher de craindre que comme d’habitude le suivi va être sous optimal et les choses ne vont jamais aboutir.

En bref, cette assemblée générale a définitivement été une expérience marquante, et ce, certainement pas de la façon dont je l’avais anticipé. Néanmoins, j’ai appris que les difficultés peuvent rapprocher les gens et amener une collaboration rarement possible en d’autre temps. Je crois que je n’ai pas très bien rempli mes objectifs, mais j’ai joué de nombreux rôles que je n’aurais pas pensé avoir à tenir avant de m’embarque pour cette aventure.