«Seuls nous allons vite, ensemble nous allons loin»

«Seuls nous allons vite, ensemble nous allons loin»

Cette phrase, je l’ai entendue plus d’une dizaine de fois de la bouche de délégués d’autant de pays depuis mon arrivée en Tanzanie. De voir 102 pays de 5 continents s’unir pour la santé de notre planète me réchauffe le cœur. C’est d’ailleurs la première fois qu’une Assemblée Générale accueille au dessus de cent pays, grâce à la présence de la majorité des pays d’Afrique. J’ai toujours des frissons en écoutant la prise des présences au début des plénières, en voyant toutes ces réalités, toutes ces cultures, toutes ces ambitions réunies. J’ai été d’autant plus inspirée par la relève médicale lors des sessions de santé publique que j’ai eu le privilège de faciliter. De l’introduction du comité aux déterminants sociaux de la santé jusqu’à l’impact de l’alcool sur la santé, j’ai vu des participants partager, s’écouter et échanger ensemble en se servant de leurs différences pour grandir. Ce fût un grand défi pour moi d’être en charge de mes trois premières conférences à vie, y dédiant beaucoup de travail avant et pendant la rencontre. J’ai eu le bonheur de collaborer avec trois jeunes femmes inspirantes de l’Égypte, de l’Inde et de la Slovénie et j’ai vite compris que j’allais apprendre autant, sinon plus, que les participants lors de ces sessions.

Parallèlement, j’ai le plaisir d’être ici la porte-parole du comité de santé publique des Amériques, qui rayonne grâce à la distribution de citations motivationnelles que l’Assistante Régionale et moi avons préparées. Ces dernières ont été traduites dans plus de 25 langues afin de montrer notre désir d’unifier et de rassembler les gens. J’aurai, dans quelques heures, l’opportunité d’animer une discussion sur la santé mentale en situation de stress chez les étudiants en médecine afin que mes collègues partagent leur expérience ainsi que leurs solutions aux stresseurs.

J’ai la ferme conviction que le travail que chaque délégué met dans cette Rencontre d’Août d’IFMSA contribue à forger une planète en santé, unie et juste. J’ai la ferme conviction que ces quelques 850 leaders de demain ne tarderons à comprendre et appliquer le concept que «seuls, nous allons vite mais qu’ensemble, nous allons loin.»