L’union fait la force

J’ai compris toute l’essence de cette expression lors de la rencontre régionale des Amériques au Pérou, en janvier dernier. Des gens passionnés par la santé, par l’entraide et par les enjeux médicaux de société qui sont réunis pour discuter, partager des idées, recevoir et donner.

J’ai été charmée par l’énergie et la motivation des étudiants participants, particulièrement dans les séances de santé publique. C’est inspirant de voir tout le travail que ceux-ci font pour la formation de leurs étudiants et pour la santé de leurs populations. Pour moi, la santé est une priorité globale, et d’échanger avec ces leaders des Amériques est un premier pas vers ma vision de la médecine.

J’ai beaucoup apprécié aborder la situation du Zika. Tour à tour, les étudiants des pays les plus concernés ont expliqué les mesures prises pour la prévention et le traitement du virus. J’ai beaucoup aimé apprendre sur l’épidémiologie, les modes de transmission, la physiopathologie, les traitements etc. de la maladie, que je connaissais peu.

Les discussions sur l’accessibilité des soins en région ont été très intéressantes, puisque c’est une problématique qui nous touchait tous. J’ai pu partager la situation des régions éloignées du Québec, particulièrement dans les réserves autochtones au Nord de la province. Bien entendu, ce genre d’inégalités touche tous les pays, et nous avons discuté des mesures que nous, étudiants en médecine, pouvons prendre pour aider ces habitants. Des projets de sensibilisation et d’aide à l’approvisionnement sont menés par les membres d’IFMSA de plusieurs régions.

Finalement, j’ai beaucoup apprécié les ateliers sur la création et la gestion de projets, sur la gestion du temps etc. J’ai pu y travailler mon leadership en développant des idées et en échangeant en anglais et en espagnol avec les autres. Parce que oui, certaines personnes ne parlaient que très peu anglais. Quel beau défi! La barrière de langue n’a fait qu’ajouter de la beauté à l’expérience, puisqu’elle nous forçait à user d’imagination. J’ai pratiqué mon espagnol, en complétant parfois avec des mimes pendant certains s’improvisaient traducteurs. Bref, nous avons réussi à nous comprendre, et nous avons réalisé que nous nous ressemblions beaucoup : des étudiants en médecine qui ont a cœur la santé, la prévention et l’entraide…

L’union fait la force!