Retour sur mes objectifs et conclusions

Une escale de 9 heures 30 à Toronto (de 21 :00 à 6 :30, assez de temps pour sortir de l’aéroport mais définitivement trop tard pour en profiter : je me suis clairement fait le pire horaire de vol…) me permet d’écrire cette dernière entrée, avec en trame de fond des artistes canadiens tels Micheal Bublé et Christina Aguilera, chantant des chansons aussi déprimantes que quétaines. Bref, pas de meilleur moment qu’à 2 heures du matin avec les dernières pâtisseries du Tim Horton’s (oh Canada!) pour revenir sur ses objectifs  et essayer d’organiser les conclusions éparpillées un peu partout dans ma tête fatiguée, triste que ce soit fini mais content de retourner à la maison.

En tant que délégué général:

– Lire les documents m’ayant été attribués et les commenter avant la rencontre (presque déjà fait) : Fait au complet. Je crois avoir donné l’opinion des étudiants du Québec sur ces enjeux et que mes commentaires étaient pertinents et travaillés.

– Supporter les membres de la délégation dans leurs tâches, surtout les co-cheffes de délégations et remplir avec assiduité les tâches qu’elles me confieront : Fait. Je crois avoir été présent pour tout le monde lorsque nécessaire et je remercie la délégation de m’avoir assisté dans mes tâches et d’avoir été là pour moi.

– Assister aux plénières : Fait à 90%. Je crois avoir contribué au mieux de mes capacités, et même si elles étaient relativement longues, j’y ai trouvé mon compte.

– Présenter le projet Curieux Mangeurs à la Foire des projets : Non fait. Je suis tombé malade ce jour-là donc j’ai dû manqué la Foire des projets, ce qui m’a vraiment fâché parce qu’en tant que VPI sortant, j’aurais voulu avoir la chance de voir ce qui ce passe dans les autres NMOs côté activités. En plus, je suis très fier de notre projet Curieux Mangeurs et du travail de Gouraya, la coordonnatrice de l’année dernière, alors ça aurait été un honneur de le présenter, cependant, Peter a fait un excellent travail j’en suis sûr J

En tant que délégué du SCORE :

– Signer les contacts pour la saison 2015-2016 (top priorité you know) : Fait. J’ai signé tous les contrats prévus et quelques autres unilatéraux imprévus. Je suis relativement fier de la diversité de notre offre de pays, de l’augmentation des contrats avec l’Asie et de la signature de nouveaux pays comme l’Autriche et la Belgique.

– Travailler sur les enjeux du SCORE tels que le Logbook, les Bylaws, la reconnaissance et la qualité académique, etc. (Je compte mettre plus l’accent sur le Logbook, car on en a parlé à l’interne du SCORE au Québec et d’importantes modifications sont à faire.). Fait. Les commentaires sur le Logbook du SCORE-Québec ont été remis à Sara, la SCORE-D (merci Laurie!) et elle en a été très contente et a assuré que ça ferait parti de son handover. Nous avons aussi voté tout le remaniement de nos règlements internes. Les sessions SCORE ont été très productives et j’en suis bien content.

– Investiguer les différentes façons de structurer le programme d’échange dans les autres NMOs, surtout en ce qui a trait à l’aspect logistique des stages (logement, logistique du programme social, gestion des LCs, etc.) : Fait. Dans les small groups nous avons eu l’occasion dans discuté et j’ai un bon survol de ce qui se fait dans les autres NMOs. Nous avons beaucoup de choses à changer dans le SCORE-Québec et j’ai bien hâte de travailler là-dessus cette année.

– Élire la nouvelle SCORE-D et certains des nouveaux membres du SupCo : Fait. La nouvelle SCORE-D est Luiza Alonso de l’Espagne et je suis bien content de son élection. Elle était géniale comme NORE (a gagné la meilleure NORE de l’année) et comme assistante dans les sessions, et j’ai hâte de travailler avec elle. Le SupCo a aussi été élu, Mirona de la Roumanie, Marta de la Pologne et Benjamin de Macédoine. Ces gens sont motivés et vont faire un bon travail, et je leur souhaite la meilleure chance du monde.

(UPDATE : je ne suis maintenant à Montréal safe and sound et je finis cette entrée avec le recul approprié)

Voilà, une belle aventure de terminée. Somme toute, je suis bien fier du travail accompli par notre délégation. Nous avions vraiment un bon esprit d’équipe et ce fut un plaisir immense de partir avec Wenzhen, Claudel, Camille, Peter, Max et Yassen si loin de chez nous.  Je crois que même si notre délégation était petite, nous avons été présents sur tous les dossiers et fait avancé les choses. Je suis content de mon travail et de mon expérience qui fut moins enrichissante que ce à quoi je m’attendais, mais tout de même bien agréable. Je ramène au Québec la volonté de réellement promouvoir la recherche à nos étudiant-e-s et de la rendre plus accessible. J’ai hâte de travailler là-dessus et d’en faire mon cheval de bataille cette année et je crois que la présentation entendue pendant les Regional Sessions et le policy statement adopté seront de très bons outils. Je dois avouer que le fameux GA blues n’a pas frappé très fort cette fois-ci, même si cette ambiance, ces nouveaux ou anciens amis internationaux, ce travail acharné, ces discussions, ces rires, ces dumplings, ces locaux vont me manquer. Je crois que mon voyage de début d’été m’a peut-être habitué à l’éphémérité de ces rencontres à des kilomètres de soi (géographiquement et figurativement parlant), ou c’est peut-être le fait d’avoir revu plusieurs personnes que je pensais ne jamais revoir par la suite, montrant que finalement, à l’impossible nul n’est tenu.  Bref, pas de vraie nostalgie un peu déprimante, mais un beau « aurevoir » et la tête pleine de souvenirs de cette rencontre à l’autre bout du monde. J’espère qu’il y aura une prochaine fois, sait-on jamais!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *